Live, votre actualité SEIC-Télédis

8 juil. 2019

Changement à la présidence

Après vingt-sept ans de bons et loyaux services, Jérôme Borgeat quitte la présidence du Conseil d’administration de SEIC SA qu’il présidait depuis sa création, en 1992. Francis Dumas, président de Nendaz, lui succède.

«L’unité entre les quinze communes actionnaires a été notre force pour développer la société.» A l’heure de quitter le Conseil d’administration de (CA) de SEIC SA qu’il présidait depuis 1992, Jérôme Borgeat tire un bilan positif de ces vingt-sept années.

Racheter le réseau électrique, une idée visionnaire

Tout commence en 1985. Les Forces motrices valaisannes (FMV), propriétaire du réseau de quatorze communes, décident de le céder. Jérôme Borgeat, alors président de Vernayaz, sent l’opportunité à ne pas manquer. Il contacte quelques présidents et, ensemble, ils décident d’acquérir le réseau desservant leurs communes.

Après six ans de négociations avec les FMV, l’affaire est entendue et la société SEIC SA, créée. Elle réunit les communes de Nendaz, Isérables, Riddes, Saxon, Leytron, Chamoson, Saillon, Finhaut, Trient, Salvan, Dorénaz, Evionnaz et Vernayaz. Jerôme Borgeat, président du groupe de travail, prend tout naturellement la présidence de la société.

De «simple» fournisseur d’électricité à prestataire de services

Depuis, SEIC SA a notamment vécu la création de netplus (2000), le rachat de Télédis (2002), la prise de participation dans les sociétés éoliennes RhônEole et ValEole (2005), l’arrivée d’Ardon, de Massongex et Vérossaz dans la société (2008), la création de Groupelec (2012), devenue depuis INERA (2018), l’entrée dans l’actionnariat des Forces motrices de Fully (2015), et bien d’autres moments-clés. 

En quatre décennies, l’entreprise est passée de «simple» fournisseur d’électricité à une société prestataire de services au sens large, forte désormais de près de 160 collaborateurs. Cette mue, Jérôme Borgeat l’a accompagnée. Préfet du district de Saint-Maurice de 1995 à 2015, il a marqué de son empreinte le paysage énergétique et politique valaisan. 

Francis Dumas appelé à la présidence

Au moment de tirer sa révérence, Jérôme Borgeat se réjouit d’avoir réussi à maintenir un CA à seize membres: les quinze communes actionnaires et les FMV, qui avaient posé comme condition à la vente en 1992 d’y avoir une place. 

Réunie le 5 juin dernier en assemblée générale, la société a nommé le successeur de Jérôme Borgeat. Il s’agit de Francis Dumas, jusqu’ici vice-président du CA, et président de Nendaz, la plus grande commune actionnaire de SEIC SA. Francis Dumas est par ailleurs membre du Comité de direction de l’entreprise. 

 

Retour

 
;