×

Live, votre actualité SEIC-Télédis

1 févr. 2019

Nendaz turbine son eau potable

La petite hydraulique fait partie intégrante des énergies renouvelables et du mix énergétique prônés par la Stratégie 2050. Exemple concret du côté de Nendaz, qui a décidé, en partenariat avec SEIC-Télédis, de turbiner son eau potable. 

Le 21 novembre 2018 est à marquer d’une pierre blanche à Nendaz. C’est à cette date en effet qu’est entré en fonction l’aménagement qui permet de produire de l’électricité à partir de l’eau potable de la localité. Deux paliers sont pour l’heure en service; le troisième le sera dès ce printemps.

Cette mise en fonction intervient dix ans après que le projet, fruit d’un partenariat entre la Commune et SEIC-Télédis, a été imaginé. Sitôt les autorisations obtenues, en 2017, les travaux ont débuté, soit à l’été 2018. «Une chance, explique Bastien Mösching, responsable de projets d’énergies renouvelables chez SEIC-Télédis et coordinateur du chantier. Nous avons ainsi pu installer les turbines début novembre, avant l’arrivée de la neige.» 

Intégration dans le paysage

Nendaz tire l’essentiel de son eau potable de sources situées sur les hauts de Siviez et du barrage de Cleuson. Eau de captage et eau de surface subissent à la station de traitement de Pramounet un processus destiné à les rendre potables. Toutes deux sont ensuite acheminées vers les réservoirs de Siviez, Sofleu et Haute-Nendaz. 

Les coupe-pression, qui permettaient de remplir les réservoirs, sont aujourd’hui remplacés par des turbines productrices d’énergie. Celles-ci sont abritées par des structures en bois, ce qui donne aux réservoirs de Siviez et Sofleu, autrefois dissimulés, l’allure de coquets petits chalets. L’idée était d’intégrer le mieux possible ces constructions dans le paysage. Elles sont par ailleurs équipées de protections anti-bruit, qui les rendent particulièrement silencieuses. Il est impossible d’imaginer l’activité qui s’y déroule lorsque l’on passe à proximité!»

A noter que les turbines, faites dans un inox spécial, sont conçues pour respecter les normes en vigueur pour l’eau potable. 

Rentabilité avant 20 ans

Cofinancée à parts égales par la commune de Nendaz et par SEIC-Télédis, les installations produiront quelque 755’000 kWh/an, soit l’équivalent de la consommation de 165 ménages. Deux des trois turbines sont au bénéfice du programme de promotion des énergies renouvelables, le système de rétribution de l’injection (SRI, qui a supplanté l’ancienne RPC, rétribution à prix coûtant), ce qui permettra de rentabiliser l’infrastructure dans un délai inférieur à vingt ans. 
 

Energie durable et partenariat

Président de Nendaz, responsable de la Commission de l’aménagement du territoire et de l’énergie, Francis Dumas se réjouit de voir aboutir ce projet de longue haleine. «Cet aménagement n’était pas trop compliqué à réaliser, dans la mesure où la conduite qui alimente la rive gauche de la Printze présente un fort débit. Il s’agit d’un investissement important qui nous permet de mettre en valeur une ressource naturelle et renouvelable dont notre commune a la chance de disposer en abondance. Il était tout naturel de travailler en partenariat avec la société SEIC-Télédis, dont nous sommes actionnaires: elle dispose de toutes les compétences nécessaires et cherche à promouvoir les énergies durables.»

 

Retour

 
;