Live, votre actualité SEIC-Télédis

18 août 2020

Le chauffage à distance gagne du terrain

SEIC-Télédis est le nouveau propriétaire du réseau de chauffage à distance de la commune de Riddes. Un engagement de plus de la part du Groupe en faveur des énergies renouvelables et de la Stratégie énergétique 2050 de la Confédération.

SEIC-Télédis a remporté le concours d’offre lancé par la commune de Riddes afin de vendre son réseau de chauffage à distance (CAD). L’entreprise installée à Vernayaz devient donc propriétaire d’un deuxième CAD sur la commune, après celui qu'elle a réalisé à La Tzoumaz. Ce rachat a été entériné le 9 juillet dernier par l'assemblée primaire ridanne.

Actuellement, le CAD de Riddes alimente les écoles, la salle polyvalente et plusieurs bâtiments communaux, dont celui de l’administration. Grâce à l’arrivée de SEIC-Télédis, la structure va rapidement pouvoir s’agrandir. Ainsi, une vingtaine de propriétaires pourront s'y raccorder ces prochains mois. Une seconde branche de ce chauffage à distance devrait voir le jour dans 3-4 ans du côté de la zone industrielle. Ces travaux pourraient permettre à une cinquantaine d’immeubles de se raccorder.

Les mentalités évoluent

«De plus en plus de propriétaires veulent remplacer leur vieille chaudière par du renouvelable. La mentalité des citoyens vis-à-vis des énergies vertes évolue indéniablement dans le bon sens», se réjouit Michaël Terreaux, en charge de projets d'énergies renouvelables chez SEIC-Télédis.

Chaque bâtiment raccordé est chauffé majoritairement grâce à une énergie renouvelable et locale. Les centrales de chauffe de Riddes et de La Tzoumaz sont en effet alimentées en plaquettes de bois livrées par le triage forestier régional des Deux Rives. Une solution énergétique d’avenir, sûre et propre qui respecte le cadre légal en adéquation avec la Stratégie énergétique 2050 et contribue à la diminution des gaz à effet de serre.

Subventions possibles

Le remplacement d’un chauffage électrique, à mazout ou au gaz naturel par un système de chauffage à distance est encouragé par des subventions cantonales. L’investissement de départ pour un privé se limitera aux frais d’installations secondaires (depuis la sous-station) ainsi qu’à la taxe de raccordement, pour lesquels il est possible de bénéficier de subventions dans le cadre du Programme bâtiment. Les frais de génie civil sont quant à eux intégralement pris en charge par SEIC-Télédis, le propriétaire du réseau. Ce dernier gère le suivi et l’exploitation des installations, tout en assurant un service de piquet 24h/24 et 7j/7.

 

Retour

 
;